Éloge du libéralisme

Le titre est certainement bienvenu. Mais à mon sens la leçon de libéralisme est manquée. Faire l’éloge du libéralisme est courageux dans un pays où il est généralement honni. Les premières pages de l’ouvrage soulignent avec lucidité la mode intellectuelle dans notre pays : « nous vivons actuellement sous le règne des Grandes Peurs » et la panique Lire la suite …

Responsabilité : Réactiver la responsabilité individuelle

Dans cet excellent petit ouvrage, le philosophe Alain Laurent, membre du Comité de rédaction du Journal des Libertés, nous livre une belle défense et illustration des bienfaits de la liberté et de la responsabilité. Car pour parler de responsabilité, il commence naturellement par rappeler que pour être responsable, il faut être libre, selon la définition Lire la suite …

Moments partagés avec Georges Lane

J’ai connu Georges Lane dans le cadre des séminaires d’économie Autrichienne qui se tenaient à l’époque à l’ESCP Business School, avenue de la République à Paris puis au siège de l’ALEPS Mac Mahon. Au cours de ces séminaires, auxquels participaient essentiellement des doctorants et des économistes confirmés, des travaux portant sur des thèmes très variés Lire la suite …

Ma vie auprès de Bertrand Lemennicier, par Thalia le chat

Avant-propos L’éloge funèbre est un exercice dont la solennité peut nuire à la mémoire de celui qui le reçoit. Dans le cas de Bertrand Lemennicier, une partie intangible de sa personnalité, cette capacité à partir d’un exemple loufoque pour développer un argument sérieux, de faire joyeusement des discussions complexes, et cette attitude de distance souriante Lire la suite …

Le retour de la BCE au « quantitative easing », exemple typique des effets de la politique économique

Le « quantitative easing » (ou « assouplissement quantitatif ») consiste en ce qu’une banque centrale achète en grande quantité des titres de dettes – en particulier des bons du Trésor et des obligations d’entreprises – et émette évidemment en contrepartie de nouvelles unités monétaires. Ces achats sont faits auprès des banques commerciales qui détiennent ces titres, mais on Lire la suite …

L’idée de progrès scientifique aujourd’hui

Il y a deux ordres de raisons pour lesquelles on peut affirmer que le concept de progrès scientifique doit être considéré comme un concept fondamental de la culture et de l’histoire de notre temps. Il y a des raisons théoriques, et il y a des raisons pratiques. Naissance du concept de progrès scientifique À l’ère Lire la suite …

Démocratie et/ou subsidiarité

La démocratie représentative est en crise : abstention croissante lors des élections, désintérêt pour la chose publique, médiocrité des hommes politiques, corruption ou comportements douteux… Comment y remédier ? La démocratie directe : une panacée ? De tous horizons politiques ou presque, la démocratie directe est encensée comme solution à la crise de la démocratie représentative. En réalité, l’expression Lire la suite …

Simon Leys avait raison ! Il incarne l’honneur des intellectuels dans un océan de Maolâtres myopes et cruels.

Parmi des milliers d’idéologues anesthésiés par leur orgueil et leur égoïsme se dressent fort heureusement des esprits lucides et courageux, malheureusement souvent bien seuls, qui défendent à la fois la liberté et l’honneur des intellectuels. Ils se nomment George Orwell, Alexandre Soljenitsyne ou Simon Leys. C’est au magnifique rôle de ce dernier que nous consacrons Lire la suite …

Corps intermédiaires et cohérence sociale

Comment peut-on prendre en compte, dans une société, le rôle des corps intermédiaires, c’est-à-dire de toutes ces structures intermédiaires entre l’individu et l’État ? La famille, les associations, les mouvements de toutes sortes. Parfois il est plus facile de mesurer, ou d’estimer les coûts sociaux de leur dislocation. Car la crise de certaines de ces institutions, Lire la suite …